NDG | FORMATION CONTINUE | ALTERNANCE | BTS – BACHELOR | CLASSES PREPA | LYCEE | COLLEGE | MATERNELLE PRIMAIRE

Présentation

Informations pratiques

C.D.I.

Continuer la musique au lycée

Section Européenne

Actus du Lycée

Archives


OK
Rencontre avec...
Claude ZEREZ, Chrétien réfugié de Syrie


Jeudi 17 septembre, c’est devant 150 jeunes de première et terminale qu’il a témoigné, avant de remettre cela une seconde fois devant 150 jeunes mais de seconde cette fois. Les professeurs présents comme la direction de l’établissement ont été étonnés fortement de voir à quel point ces jeunes, par ailleurs si bruyants et parfois si contestataires, ont été comme scotchés, pris par le cœur et la raison par ce qu’ils voyaient et entendaient !

 

Le lendemain, c’était devant près de 300 jeunes dont certains étaient venus forcés et bien décidés à jouer les provocateurs, qu’il est intervenu. Là encore : écoute, attention et émotion…. Leurs questions ont été nombreuses et variées.

 

De vraies questions de fond !

 

Quelques anecdotes et réflexions

  • Un jeune qui se montrait très provocateur et qui cherchait visiblement à faire « rire la galerie », a posé une question un peu « piège ». Calmement Claude a répondu avec beaucoup de tendresse et de sérieux en même temps, comme si la question était sérieuse. Le jeune est venu le remercier à la fin de la conférence.
  • Une jeune fille musulmane lui a présenté ses condoléances pour l’assassinat de sa fille et lui a demandé s’il connaissait les sourates du Coran parlant de la paix. Claude lui a répondu en arabe et lui en a cité plusieurs, toujours en arabe. Emotion des jeunes musulmans dans la salle et demande de mails et de photos de la part de la plupart.
  • Un jeune s’est jeté dans ses bras en pleurant et en lui demandant ce qu’il pouvait faire : il voulait carrément partir aider les enfants en Syrie…
  • Une jeune fille lui a remis une prière qu’elle aimait….
  • Un jeune lui a demandé s’il avait pardonné à celui qui avait tué sa fille. Sa réponse a été : « J’ai pardonné mais je n’oublie pas. Comment ne pas pardonner quand on a la foi en Celui qui a dit : « Pardonne-leur Seigneur, ils ne savent pas ce qu’ils font ? » Et comment continuer à dire le Notre Père et demander le pardon du Seigneur pour nos fautes si nous ne savons pas en faire autant ? « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés… »

 

Et ce fut l'occasion après la séance de parler du christianisme, de la foi en la résurrection, du sens de la Croix, à une quinzaine de jeunes restés pour poser des questions par rapport à notre religion et au Christ ! Catéchèse demandée par des jeunes qui refusent de rejoindre l’aumônerie parce que, disent-ils : « Nous, on ne croit pas…. » !!!!!!

Il leur a expliqué la méthode des djihadistes pour enrôler de jeunes français et a témoigné du fait que dans un lycée, il y a quelques mois, une jeune fille était venue le remercier car elle était sur le point de partir en Syrie pour faire le djihad. Et les parents de venir à leur tour….Pleins de reconnaissance…
À la question posée par des centaines de jeunes : « monsieur, mais qu’est-ce que nous pouvons faire ? » Il a répondu : tout d’abord prier. (Même les jeunes qui se disaient athées, même les musulmans ont promis de prier….et ils étaient sincères, ça se sentait !)
Puis s’aimer, aimer les autres, établir au moins, ou préserver au moins, la paix autour d’eux, entre eux, aller vers ceux qui sont seuls, rejetés, favoriser le dialogue avec tous, se connaitre pour s’aimer !

 

Françoise LEMAIRE



Contactez-nous | Mentions légales
Copyright © Notre Dame de Grâce MAUBEUGE
Espace membres



Notre-Dame de Grâce - 13 rue de la Croix 59602 Maubeuge Cedex - T : 03 27 53 00 66 - F : 03 27 53 00 67